Ophtalmologie

L’eye tracking permet aux ophtalmologistes de comprendre les problèmes liés aux mouvements oculaires, de les diagnostiquer et de mesurer les progrès des thérapies mises en œuvre.

Les données de mouvements oculaires complètes

L’eye tracking permet de mesurer la dynamique des mouvements oculaires. La méthodologie permet notamment de diagnostiquer des états, de les comparer à différents stades d’une maladie ou d’un traitement afin de pouvoir quantifier les évolutions de manière normative. Les chercheurs peuvent ainsi explorer

Les chercheurs peuvent ainsi explorer:

  • Les paramètres de performance des saccades, tels que latence,  hypométrique ou hypermétrique
  • Stabilité de la fixation, poursuite lente, saccades et dérive
  • Smooth pursuit, such as asymmetries between eye movement and stimuli
  • Strabismes ou amblyopie (« œil paresseux »)
  • Nystagmus (mouvements rapides et incontrôlés des yeux)

Products and solutions

Tobii Pro propose des solutions en Recherche Clinique, aussi bien dans des laboratoires et environnements contrôlés qu’en situation écologique, au domicile ou in situ. L’eye tracking peut être synchronisé et analysé dans différentes interfaces logicielles selon les besoins du chercheur. Au-delà du matériel et du logiciel, nous accompagnons nos clients avec des formations adaptées sur site, une assistance professionnelle en français et des services d’expertise. En savoir plus

Etudes de cas

A young participant going through the calibration process on the T60XL eye tracker.

Cardiff University

Pour plus d'information, merci de visite notre site en Anglais. En savoir plus

A human eye close-up image.

University of Melbourne

Pour plus d'information, merci de visite notre site en Anglais. En savoir plus

  • Kiefer, A. W., DiCesare, C., Nalepka, P., Foss, K. B., Thomas, S., & Myer, G. D. (2017). Less efficient oculomotor performance is associated with increased incidence of head impacts in high school ice hockey. Journal of Science and Medicine in Sport. https://doi.org/10.1016/j.jsams.2017.06.016
  • Chouinard, P. A., Peel, H. J., & Landry, O. (2017). Eye-Tracking Reveals that the Strength of the Vertical-Horizontal Illusion Increases as the Retinal Image Becomes More Stable with Fixation. Frontiers in Human Neuroscience, 11, 143. https://doi.org/10.3389/fnhum.2017.00143
  • Kasneci, E., Black, A. A., & Wood, J. M. (2017). Eye-Tracking as a Tool to Evaluate Functional Ability in Everyday Tasks in Glaucoma. Journal of Ophthalmology, 2017, 1–10. https://doi.org/10.1155/2017/6425913

Utilisez notre formulaire de contact

Nous contacter