Expérience utilisateur et interaction

La facilité d’utilisation et le design influencent fortement l’expérience et la satisfaction de l’utilisateur et, en définitive, la réussite commerciale. L’oculométrie fournit des données objectives et fiables qui révèlent le comportement humain lors d’interactions avec des interfaces ou des produits, ce qui offre des opportunités sans précédent. Les chercheurs en expérience utilisateur et interaction Homme-Machine reconnaissent la valeur unique de l’oculométrie depuis de nombreuses années, et maintenant, plus que jamais, elle peut être facilement intégrée aux processus d’innovation.

Pourquoi utiliser l’eye tracking dans les études d’Ergonomie et Interaction Homme-Machine?

L’ergonomie des interfaces ou “usabilité” a une influence notable sur la satisfaction de l’utilisateur, et de fait, sur le succès d’une interface. Utilisez l’eye tracking dans vos cycles de développement afin d’identifier d’éventuels problèmes d’ergonomie. Une fois ces écueils déterminés, leurs solutions sont souvent faciles à implanter et permettront d’améliorer la performance de votre interface web ou logicielle.

Ce que l’eye tracking vous permet par exemple d’identifier

  • Quels éléments attirent l’attention?
  • Quelles zones ont été vues ou ignorées?
  • Pour quelles raisons certaines tâches ont subi plus d’échecs?
  • Quelle est la facilité de realization de certaines missions ?

 

Voir plus loin, plus profond, plus grand

Les méthodes traditionnelles d’études d’usabilité et de mesure de la performance indiquent seulement l’occurrence d’un problème d’ergonomie, mais ne permettent pas d’en déterminer les sources ni les remèdes possibles. La méthode eye tracking est en cela unique qu’elle met en révèle ce que le participant ne peut ou ne sait verbaliser, occultant certains faits et causes au regard du chercheur et designer. Elle capture le comportement de l’utilisateur dans un contexte naturel et minimisant les biais, constituant un ensemble de données objectives sur la base duquel des décisions peuvent être bâties quant aux recommandations pour améliorer les performances du site.

L’eye tracking s’inscrit parfaitement dans le cadre des tests utilisateurs en complétant les méthodes connues telles que l’observation, l’entretien, la verbalisation rétrospective (retrospective think aloud, RTA).

Il est également possible à présent d’utiliser l’eye tracking pour faire des tests multicanaux : en effet, grâce aux dernières avancées des oculomètres portés basés sur une paire de lunettes, les chercheurs et concepteurs peuvent à présent étudier comment une personne interagit dans un environnement complexe, en mobilité, lorsqu’il est soumis à différentes sollicitations simultanées sur différents canaux comme le téléphone portable, la télévision, l’ordinateur et les affichages.

Depuis que nous avons intégré l'eye tracking dans notre gamme de méthodes, nous sommes devenus beaucoup plus précis et efficaces dans l'illustration des expériences utilisateur et de prouver problèmes d'utilisabilité.

Tim Bosenick, CEO, GfK SirValUse Consulting

Informations immédiatement exploitables, décisions actionnables

L’eye tracking permet de suivre en temps réel (grâce à la fonction « Live Viewing ») le déroulement du parcours oculaire d’un participant face à une interface et qui tente de réaliser une tâche. Voir ce que cet utilisateur regarde apporte une information irréfutable et riche, met en lumière les causes possibles d’un problème d’ergonomie, et constitue un moyen incontestable de convaincre toutes les parties prenantes d’un projet d’interface de la nécessité de certaines actions correctives.

A person sitting in a simulator and a test leader follows the gaze live.

Etudes de cas

KLM Valsplat

Pour plus d'information, merci de visiter notre site en Anglais. En savoir plus

German Reading Association

Pour plus d'information, merci de visiter notre site en Anglais. En savoir plus

University of Birmingham

Pour plus d'information, merci de visiter notre site en Anglais. En savoir plus

  • Ioannidou, F., Hermens, F., & Hodgson, T. L. (2017). Mind Your Step: the Effects of Mobile Phone Use on Gaze Behavior in Stair Climbing. Journal of Technology in Behavioral Science. https://doi.org/10.1007/s41347-017-0022-6
  • Gwizdka, J. (2018). Inferring Web Page Relevance Using Pupillometry and Single Channel EEG. In F. D. Davis, R. Riedl, J. vom Brocke, P.-M. Léger, & A. B. Randolph (Eds.), Information Systems and Neuroscience (Vol. 25, pp. 175–183). Cham: Springer International Publishing. https://doi.org/10.1007/978-3-319-67431-5_20
  • You, F., Li, Y., Schroeter, R., Friedrich, J., & Wang, J. (2017). Using Eye-Tracking to Help Design HUD-Based Safety Indicators for Lane Changes (pp. 217–221). ACM Press. https://doi.org/10.1145/3131726.3131757

Utilisez notre formulaire de contact

Contactez-nous